« J’ai toujours été attiré par les métiers techniques », explique Fatawo Yerima, Togolais de 33 ans arrivé chez nous en 2018. « Mais, au Togo, je n’ai pas eu l’opportunité de suivre cette voie. Au lieu de cela, j’ai fait une formation commerciale. » Pour lui, la Belgique a donc été l’occasion d’un nouveau départ. « J’étais certain de vouloir faire quelque chose de technique. J’ai alors regardé les métiers en pénurie etre marqué qu’il y avait des opportunités dans l’électricité. » Le jeune trentenaire s’est dans la foulée inscrit à une formation d’électromécanicien de maintenance, dans le centre de formation du FOREM à Mons. Les matinées étaient dédiées à la théorie, les après-midis à la pratique en atelier. 

Pour Fatawo, qui n’avait alors absolument aucune base en électricité, cette formation constituait à priori une petite montagne à gravir. « Oui, les premières semaines, j’ai dû travailler plus, et même doublement », explique-t-il. « Je travaillais parfois le soir et les nuits étaient courtes. » Heureusement, il a pu compter sur la disponibilité de son formateur, très impliqué. « Au début de la formation, il nous a donné son numéro en nous disant de l’appeler quand on voulait si on avait la moindre question. Je l’en remercie encore. » Dans le centre de formation du FOREM, Fatawo a également apprécié la disponibilité des équipements pour« toucher le métier du doigt. C’est comme ça que j’y ai vraiment pris goût. » Et puis il y a eu lestage en entreprise d’un mois, où l’ancien commercial s’est formé à la maintenance de machines. « Aujourd’hui, je veux vraiment travailler dans le milieu industriel, et être responsable de l’électricité dans une usine de production. Les entreprises sont clairement à la recherche d’électriciens, et c’est très motivant. 

Le Forem électrotechnique

En quoi consiste la formation ?

Un électromécanicien de maintenance assure la maintenance (corrective, préventive et prédictive) d’installations industrielles afin de les garder opérationnelles. Les stagiaires apprennent à monter les machines et à vérifier leur conformité. En cas de panne, ils apprennent à identifier la cause de la panne et à résoudre le problème.

Electricien en 9 mois ?

Le FOREM lance en moyenne tous les six mois un cycle de formation en électromécanique de maintenance. Cette formation, qui dure 9 mois, est donnée dans différents centres du FOREM à travers la Wallonie. Son objectif étant de mettre rapidement les apprenants sur le marché du travail, elle est fortement axée sur la pratique, en atelier et pendant les stages.